Sur ce site

Sur ce site

Ce site est destiné à promouvoir la vérité, la justice et la paix.  Les articles sur ce site ne sont pas choisis selon l’agenda du jour mais sur la base de leur intérêt long-terme.

Ce site se concentre sur 4 thèmes: Le droit (international, droits humains, droit pénal et la perversion du droit); la guerre et le militarisme, y inclus le terrorisme d’état; l’impérialisme et la résistance contre ce fléau; et le conflit en Palestine (ce choix particulier est lié au fait que le gestionnaire de ce site est né en Palestine et se sent particulièrement concerné)

Note:  Comme le français n’est pas la langue maternelle du gestionnaire de ce site, il prie les lecteurs et lectrices de tolérer avec bienveillance des éventuelles fautes de grammaire.

Le gestionnaire de ce site

Elias Davidsson est né en Palestine en 1941. Ses parents juifs, nés en Allemagne, ont quitté leur pays natal, l’Allemagne, avant l’Holocauste.  Davidsson grandit à Jérusalem dans un quartier mixte juif-arabe. Lors de son adolescence il deviendra membre actif d’un mouvement sioniste de gauche (Hachomer Hatzaïr), aboutissant – paradoxalement – sur son désillusionnement du, et opposition au, sionisme.  A l’âge de 21 ans, Davidsson s’installa en Islande (sa première épouse était islandaise) et prit la nationalité islandaise. Il y resta plus que 40 ans, travaillant comme informaticien et plus tard dans le domaine de l’éducation musicale. Le site musical de M. Davidsson s’appelle  www.tonar-og-steinar.com.

Davidsson milita longtemps en Islande pour la paix et la justice, particulièrement par ses écrits. Il fonda, avec d’autres, l’Association Islande-Palestine, qui soutient la lutte du peuple palestinien pour ses droits et pour une solution équitable et pacifique du conflit en Palestine. Pendant les années ‘90, Davidsson s’engagea intensément contre l’embargo imposé par la “communauté internationale” contre le peuple irakien. Il obtient une bourse de la Croix Rouge Islandaise pour examiner les conséquences de tels embargos sur les droits humains. Ces études débouchent sur la publication d’une série d’articles dans des revues de droit international et droits humains.  Dès l’année 2002, Davidsson se pencha sur le sujet du 11 septembre 2001. Ses recherches critiques sur ce sujet se trouvent documentées dans son premier livre publié aux Etats-Unis en 2013 (“Hijacking America’s Mind on 9/11”, Algora Publishers, New York).  Davidsson et sa famille vivent depuis 2008 en Allemagne.